Accueil

Plutôt que d’attendre d’être tous d’accord sur les solutions,

disons tous ensembles notre refus.

COMPTONS-NOUS !

Concitoyennes, Concitoyens.

Que se passe t-il ?

Qui sommes nous ?

Pourquoi sommes nous là sur les places publiques ?

Quelle est la situation ?

Que pouvons nous faire ?

Nous sommes un groupe de citoyens manifestant comme tant d’autres dans toute la France et au-delà. Combien de participants ? Il serait peut-être bien de le savoir.

Notre groupe est dans la rue car il se pose, comme vous, quelques questions sur la situation de notre chère République et ne trouve d’autres réponses que celle de manifester sur la place publique notre refus catégorique d’accepter cet état de fait.

Voici quelques questions qui nous préoccupent. Les réponses que nous y trouvons justifient et nécessitent notre présence déterminée sur la place publique pour manifester notre refus.

1) Est-ce admissible que les corrompus n’aillent jamais en prison ,voire qu’ils soient honorés par cette république qui ne nous représente plus ?

EST-CE ADMISSIBLE ?

Si vous pensez que c’est inadmissible, alors venez le dire par votre présence.

2) Est-ce admissible que les lanceurs d’alertes, ces citoyens courageux honnêtes et responsables soient jetés en prison ?

EST-CE ADMISSIBLE ?

Si vous pensez que ça ne l’est point, alors dites-le en nous rejoignant.

3) Est-ce admissible que nous ne puissions nous rendre au magasin acheter de la nourriture sans qu’elle ne contienne des produits très toxiques qui mettent gravement en danger la santé de toute la population?

EST-CE ADMISSIBLE ?

Si vous ne l’admettez pas, alors venez.

4) Est-ce admissible que nos élus disent OUI lorsque nous avons dit NON à un traité international (traité de constitution européenne) aux conséquences si lourdes pour l’avenir immédiat et lointain ?

EST-CE ADMISSIBLE ?

Pas pour vous ? Venez le dire par votre présence.

5) Est-ce admissible, que nos élus se soumettent à une commission NON ÉLUE qui dirigent l’Europe de façon très autoritaire ?

EST-CE ADMISSIBLE ?

Cette liste qui fait l’unanimité dans notre groupe citoyen n’est malheureusement pas exhaustive. Nous pourrions, vous comme nous, la rallonger aisément.

Nous n’avons plus aucune confiance en nos élus auxquels nous avons confié les clés de la nation. Ils en ont fait une république bananière qui se vend aux plus offrants et dilapident les biens moraux, matériels et institutionnels de notre pays .

Nous ressentons une honte profonde face à ce que font nos dirigeants de notre fierté nationale, les droits de l’homme et du citoyen, adoptés par tous les peuples de la planète, mais, refusés par tous les états.

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en droit.

Cet honneur universel que nous font les peuples de la planète, en les revendiquant, nous met dans l’obligation morale nationale et humaine de les appliquer chez nous d’abord.

Le changement réclamé par tous, c’est nous LES CITOYENS et nous seuls qui pouvons le faire. Le système légifère,malgré nous, notre impuissance et leur impunité. Seul notre refus global et massif peut imposer les changements que nous voulons.

Combien sommes-nous à refuser cette situation ? La question est très importante si nous voulons raisonnablement exiger quoi que ce soit. Dans ce monde de tricherie généralisée, notre demande de transparence que nous refusent obstinément nos élus, peut s’illustrer par l’exemple.

Se compter, contrairement aux apparences, est extrêmement simple et incontestable. Comment ?

Plutôt que de manifester très massivement dans les grandes villes ( il faut le faire aussi ), nous pourrions nous rassembler dans nos villes et nos villages une fois par semaine et nous compter de la façon suivante.

1) On se donne rendez-vous à une heure précise et on se met en rangs d’oignons, lignes de 10 puis éventuellement carrés de cents.

2) On s’assoie par terre et une personne prend une photo du ou des groupes.

On peut pratiquer cela de dos pour ceux qui ne veulent être identifier sur une photo. Nous obtenons en quelques minutes un instantané déchiffrable au premier coup d’œil en un lieu donné. Un décompte local qui s’effectue rapidement, sans avoir recours à quelque spécialiste que se soit. C’est à la portée de n’importe quel citoyen.

3) On centralise les données sur une page web afin d’effectuer publiquement un décompte de tous les participants de France.

NOUS SOMMES DES MILLIERS SOYONS DES MILLIONS !

Les avantages d’une pareille démarche sont multiples.

1) la clarté incontestable du nombre de citoyens participant au refus. Refus d’un système politique de plus en plus autoritaire, imposé par l’ensemble de la classe politique, nous privant de nos droits les plus fondamentaux.

2) l’élimination des violences, générées par ceux qui dénient notre droit à l’expression de nos desiderata, qui ne pourraient intervenir lors d’un sit-ing de comptage, en famille,citoyen dans nos villes et nos villages.

Cette page n’a pas pour ambition de proposer des solutions à tous ces problèmes mais seulement de mettre en évidence notre refus global de la situation qu’on nous impose. Nous refusons d’adhérer à quelque parti que ce soit. Notre ambition est seulement de mettre en évidence ce rejet généralisé et rassembler autour de ce refus le plus de citoyens possible pour pouvoir imposer les points de vue majoritaires.des citoyens.