Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Local > Toutes les villes (tableau)

Toutes les villes (tableau)

18 mai 2009

Liste des villes équipées en ordinateurs de vote, ou ayant expérimenté diverses formes de vote électronique.

En gras, les villes qui ont utilisé des ordinateurs de vote en 2007 (ou qui ont presque failli, comme Amiens). En italique, celles qui n’ont rien fait en 2007.

Présidentielle 2007, villes ayant suspendu ou abandonné l’usage des ordinateurs de vote :
- juste avant le premier tour : Amiens
- à l’issue du premier tour : le 22 avril Saint-Malo, le 24 avril Noisy-le-Sec, Le Perreux-sur-Marne, Ifs (à confirmer).

Villes ayant prévu de suspendre ou restreindre l’usage d’ordinateurs de vote pour les élections municipales et cantonales 2008 : voir ici.

Villes supplémentaires n’utilisant pas les ordinateurs en 2009 , il s’agit soit d’abandons décidés par la nouvelle équipe municipale, soit d’une non utilisation ponctuelle pour cause de difficulté à afficher correctement les bulletins : Alençon, Aulnay-sous-Bois, Cesson, Chaville, Colombes, Courdimanche, Lorient, Plœmeur, Voreppe (reportages Radio-France et presse locale), Wissous (liste non exhaustive établie à partir d’informations publiques ou par interrogation des préfectures).


Des citoyens ont réagi en écrivant un article (Le Havre, Brest) ou en créant un site (Bry sur Marne, Voreppe) et même des associations (Amiens, Aulnay-sous-Bois, Boulogne-Billancourt, Le Mans).

Légende :
- Expérim = soit utilisation dans très peu de bureaux de vote, soit expérimentation sans valeur légale, en parallèle avec un vote “papier”.
- Partiel = utilisation dans une partie des bureaux de vote.
- Equip = ville totalement équipée (achat ou location).
- Autorisation préfectorale = la commune n’est pas encore équipée (du moins à notre connaissance), mais elle y réfléchit (la plupart des autorisations sont récentes), ou elle y a réfléchi à un moment depuis 2004. Attention : certaines villes demandent cette autorisation une fois la décision d’achat prise.

La couleur politique vient de données du ministère de l’intérieur : COM = communiste, SOC = socialiste, PRG = radicaux de gauche, DVG/DVD = divers gauche/droite, VEC = Verts. Données actualisées suite aux élections de 2008. Nombre d’habitants et d’inscrits : données 2005.

Dép Ville Nb hab. Nb électeurs  Couleur politique du maire Situation Site/Article
06Antibes7241245943UMPPartiel Nedap en 2005 (location). Partiel Nedap en 2007. (site de la ville)
06Cagnes-sur-Mer4394229569UMPAchat envisagé, puis probablement abandonné
06Cannes6730444896UMPAchat de 4 ordinateurs envisagé pour 2007 : abandon complet.
06Grasse4387426337UMPAchat souhaité, budget insuffisant
06Mandelieu-la-Napoule1787014617UMPEquip. Nedap en 2005 (site de la ville)
06Mouans-Sartoux88896932DVGAutorisation préfectorale
06Mougins1605112022UMPEquip Nedap 2005 (site de la ville)
06Nice342738195319UMPPartiel Nedap en 2004, projets à long terme
06Saint-Laurent-du-Var2714118866UMPEquip Nedap 2005 (site de la ville)
06Valbonne107466693SOCEquip Nedap 2005 (site de la ville)
06Vence1698211409DVDEquip Nedap 2005 (site de la ville)
06Villeneuve-Loubet129358929UMPEquip. Nedap 2004 (site de la ville)
08Sedan2054810540SOCLocation Indra pour un bureau de vote en 2005
13Marignane3400521422UMPEquip Nedap 2007
13Plan-de-Cuques105038460DVDProjets abandonnés
14Ifs92086904DVGEquip iVotronic 2007. Après le 22 avril : possible non utilisation. (site de la ville)
14Touques35002539DVDAutorisation préfectorale non utilisée en 2007.
17Royan1710214294UMPAutorisée en 2004, rien en 2007
18Bourges7248044394UMPEquip. Nedap en 2005. Législatives 2007 : une dizaine de bureaux reviennent au vote papier (site de la ville)
18Saint-Amand-Montrond114477903DVDEquip 2007, probablement Nedap (site de la ville)
22Trégueux65815698SOCEquip Nedap 2006 (site de la ville)
25Audincourt155398151SOCPrévu pour 2007, apparamment pas réalisé.
25Montbéliard2751015214SOCExpérim Nedap 2005. Equip Nedap 2007 d’un seul bureau. (site de la ville)
26Bourg-de-Péage97526637SOCLocation Nedap 2004, abandon (coût prohibitif)Détails
29Brest14844182629SOCEquip. Nedap en 2004Détails (site de la ville)
31Balma119229340SOCEn projet selon rapport d’activité 2005. Pas réalisé en 2007. (site de la ville)
31Castanet-Tolosan102487196DVDExpérim Nedap 2005, équip 2007.
31Toulouse389496218601SOCExpérim. Indra en 2004. Expérim de quelques bureaux de vote en 2007 : projet abandonné.Détails
33Mérignac6199239665SOCExpérim. e-Poll 2002. Autorisation préfectorale 2006, pas de projets.
33Pessac5614335407SOCNedap (pas de détails). Autorisation préfectorale 2006. A l’étude. Rien en 2007.
33Le Teich48223814SOCLocation Indra en 2005, l’expérience ne sera pas renouvelée.
34Juvignac55924779UMPEquip probablement Nedap (site de la ville)
34Palavas-les-Flots54214660UMPEquip 2007 probablement Nedap (site de la ville)
34Valras-Plage36253568DVDEquip probablement Nedap (site de la ville)
34Villeneuve-lès-Béziers35002686DVGEquip probablement Nedap (site de la ville)
35Rennes206229109932SOCExpérim Indra. Projets abandonnés.
35Saint-Malo5067536785UMPTest 2004, équip iVotronic 2005. Après les problèmes du 22 avril : plus d’utilisation en 2007.
36Déols80896377DVDEn projet
37Amboise114578075DVGIndra (pas de détails). Rien en 2007.
38Grenoble15331777104SOCPartiel Nedap 2004. Achat ES&S iVotronic abandonné en nov 2006.
38Meylan1874113488UMPEquip. iVotronic 2004 (site de la ville)
38Voiron1979412669SOCEquip Nedap 2007 (site de la ville)
38Voreppe92316442SOCEquip iVotronic 2007, abandon voté en 2009.Voreppe Citoyen (site de la ville)
40Mimizan68645196DVDEquip Nedap 2005 (site de la ville)
42Roanne3889621592SOCNedap (pas de détails). Rien en 2007.
42Saint-Chamond3737822504SOCEquip Nedap 2005 (site de la ville)
44Blain77335942DVGNedap (pas de détails) (site de la ville)
44Carquefou1537711897M-NCProjets. Rien en 2007.
44Couëron1780812940SOCAchat Nedap 2006 (site de la ville)
44Nantes270251173409SOCExpérim Indra et Nedap 2005. Rien en 2007.
44Orvault2355418437DVDEquip. Nedap 2005 (site de la ville)
44Pornichet96688553DVDIndra en 2004 ou 2005. Nedap en 2007. (site de la ville)
44Sucé-sur-Erdre58684444SOCProjet évoqué en 2005. Rien en 2007.
45La Ferté-Saint-Aubin67835196SOCAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
51Châlons-en-Champagne4687828362UMPExpérim. Indra en 2004. Rien en 2007.
51Epernay2579016176UMPEquip Nedap 2007. (site de la ville)
51Reims18700595185SOCExpérim. Nedap+Indra en 2004. Equip Indra 2007. (site de la ville)
54Vandoeuvre-lès-Nancy3204815065SOCLocation Indra en 2004 et 2005. Vote papier en 2007 (causes : subventions insuffisantes, impossibilité de mise en réseau et de transmission informatique des résultats vers la préfecture)Détails
56Lorient5916637423SOCEquip. Nedap 2004. Pas d’utilisation en 2009. (site de la ville)
56Ploemeur1804615129SOCEquip 2007. Pas d’utilisation en 2009. (site de la ville)
56Ploërmel75256110SOCEquip 2007 probablement Nedap
56Questembert57264529SOCEquip ( ?) Nedap 2004 (site de la ville)
56Theix50294474DVDEquip Nedap 2006 (site de la ville)
58Nevers4093224268SOCPartiel Nedap 2005 (site de la ville)
59Annoeullin97196916SOCEquip. Nedap en 2005
59Condé-sur-l’Escaut105276161SOCEquip 2007
59Dunkerque7085047785SOCHésite (coût)
59Fort-Mardyck37702842SOCTest en 2004, non reconduit
59Grande-Synthe2324715178SOCAutorisation en mars 2005. Rien en 2007.
59Hazebrouck2139616020SOCAchat Indra 2005
59Saint-Pol-sur-Mer2333715723DVGEquip ( ?) Nedap 2005
60Noyon144717140DVGEquip probablement Nedap
61Alençon2998815904SOCExpérim Nedap 2005 (1 BV) - équip complet en 2007 - vote papier en 2009
67Strasbourg264115126717SOCPartiel 2 Indra + 2 Nedap en 2005. Projets pour 2007 abandonnés.
68Colmar6513639511UMPTest Indra en 2005. Pas de projet pour 2007.
68Horbourg-Wihr50603958DVDAutorisation préfectorale, mais maintien du vote traditionnel annoncé
68Kingersheim119619205SOCAppel d’offres pour le 25 aout 2006, devait être voté le 20 septembre, décision reportée, projet de jury citoyen.
68Mulhouse11035953479M-NCPartiel Nedap 2004+2005, équip sournois en 2006
68Riedisheim121018844UMPEquip Nedap en 2006 et 2007
68Wintzenheim71805265DVDEquip Indra en 2005 et 2006
69Chazay-d’Azergues39032854UMPEquip Nedap 2005
72Le Mans14610592119SOCAchat Nedap voté en septembre 2006. Utilisé en 2007.Decibel : association
74Bons-en-Chablais39802735DVDAutorisation préfectorale du 31.05.2006. Rien en 2007.
74Evian-les-Bains72734695UMPAutorisation préfectorale du 31.05.2006. Rien en 2007.
74Saint-Gervais-les-Bains52764128DVDAutorisation préfectorale du 31.05.2006. Rien en 2007.
74Thyez48733113DVDEquip ivotronic 2007.
75Paris21252461084114SOCA étudié e-poll pour 2008
76Le Havre190691114262UMPEquip. Nedap en 2005. Pour 2007, achat de 13 ordinateurs supplementaires pour cause de files d’attente.Détails
76Sainte-Adresse78785689UMPEvoqué en mai 2006 : avis très défavorable.
77Cesson77865640VECEquip 2007, abandon décidé en 2009.
77Claye-Souilly101526458UMPAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
77Moissy-Cramayel149888335SOCEquip Nedap 2005
77Montereau-Fault-Yonne176257528UMPEquip Nedap 2005
77Mouroux42012989DVGAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
77Nemours128986100UMPAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
77Savigny-le-Temple2342112779SOCEquip Indra 2007.
77Thorigny-sur-Marne90295307DVGAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
77Villenoy35422278SOCEquip 2007
78Andrésy124858484UMPLocation Indra 2005. Rien en 2007.
78Versailles8572652398DVDAutorisée. Rien en 2007.
78Le Vésinet1592111168UMPExpérim Nedap 2005. Rien en 2007.
80Amiens13550173911SOCExpérim Nedap 2005, équip partiel 2007, Campagne contre.Suspension juste avant la présidentielle, prolongée pour 2008.
83Six-Fours-les-Plages3274226566UMPAutorisation préfectorale depuis longtemps. Pas de projets.
84Orange2798916620DVDAchat début 2006, probablement Nedap
85Les Herbiers1393210779UMPEquip. Nedap 2004
88Rambervillers59993743SOCAutorisation en 2004. Rien en 2007.
89Auxerre3838022703SOCAutorisation ancienne. Projets abandonnés.
90Beaucourt53483447UMPEn projet. Rien en 2007.
91Bures-sur-Yvette96796128UDFDAutorisation préfectorale 2006. Rien en 2007.
91Corbeil-Essonnes3929617609UMPAutorisation préfectorale. Aucun projet pour 2007
91Evry4962620860SOCAutorisation préfectorale. Aucun projet.
91Juvisy-sur-Orge119377419SOCAutorisation préfectorale 2006. Rien en 2007.
91Linas49703266DVDAutorisation préfectorale 2006. Possible équip Nedap 2007 (à confirmer).
91Orsay1623610148SOCExpérim. True Vote 2003. Autorisation préfectorale 2006. Rien en 2007.
91Villebon-sur-Yvette93676495DVDAutorisation préfectorale 2006. Rien en 2007.
91Wissous51603893SOCEquip iVotronic 2007, abandon en 2009
92Antony5985536738UMPEquip. Nedap 2005
92Bois-Colombes2388513782UMPEquip Indra 2007.
92Boulogne-Billancourt10636760063UMPExpérim Nedap 2004. Achat Nedap voté en conseil municipal (12 juillet 2006). BB Transparence : groupe de citoyens
92Châtenay-Malabry3062115903UMPAchat Nedap 2006
92Châtillon2862218283UMPProjet d’équipement (pas de détails)
92Chaville1796612107UMPEquip Nedap 2007, vote papier en 2009 (page 26).
92Clichy5017925298SOCConseil municipal du 19 déc : décision d’achat votée mais jamais effectuée. élection scolaire faite avec Nedap
92Colombes7675739715DVGPartiel Nedap 2005. Equip complet Nedap 2007. Abandon en 2009 (bas de la page 14).
92Courbevoie6969442194UMPExpérim Nedap 2005, puis achat fait en 2006.
92Garches1803611445UMPAchat fait en 2006
92Issy-les-Moulineaux5264734638M-NCExpérim. diverses jusqu’en 2005. Achat ivotronic 2007. Utilisées, puis achat dénoncé fin 2007. Appel d’offres pour location en 2008.Pages de Benoît Sibaud
92Levallois-Perret5470035448UMPIndra (pas de détails). Rien en 2007.
92Le Plessis-Robinson2161815305UMPAppel d’offres pour le 25 septembre 2006 (abandonné ?)
92Sceaux1949413276DVDPrévu pour 2007, abandonné par souci de prudence
92Sèvres2253413195UMPExpérim Nedap 2005. Equip 2007.
92Suresnes3970621699UMPEquip. Nedap 2004
92Vaucresson81415797DVDEquipée Nedap en 2006.
92Ville-d’Avray114156851UDFDEquip Nedap 2005
93Aulnay-sous-Bois8002137796SOCEquip. Nedap 2004, abandon décidé en 2008.AulnayCitoyen : association
93Bagnolet3251114748COMEquip Nedap 2005
93Gagny3671520417UMPAutorisation préfectorale fév 2007. Rien en 2007.
93Noisy-le-Sec3731216586SOCPret ivotronic pour le 1er tour de la présidentielle, puis abandon.
93Rosny-sous-Bois3910521020M-NCEquip Nedap 2005
93Saint-Denis8583232464COMAppel d’offres pour sept 2006 déclaré sans suite : forte critique et abandon
93Stains3283913900COMExpérim Nedap 2005. Equipement Nedap 2007.
93Vaujours55703225DVDAutorisation préfectorale avril 2005. Rien en 2007.
94Arcueil1820810694DVGEquipement Nedap 2007
94Bry-sur-Marne150669766UMPEquipement Nedap 2007. Site d’un citoyen
94Joinville-le-Pont1734810956M-NCAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
94Marolles-en-Brie52783564DVDAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
94Le Perreux-sur-Marne3022719580UMPEquip Indra 2007, pas d’utilisation au 2nd tour de la présidentielle.
94Saint-Maur-des-Fossés7361344220UMPAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
94Saint-Maurice128217379UMPAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
94Villeneuve-le-Roi183769444UMPEquip Nedap 2007.
94Vitry-sur-Seine7932240699COMAutorisation préfectorale. Rien en 2007.
95Courdimanche58953128DVGEquip 2007, abandon décidé en 2009.
95Vauréal162068698SOCEquip 2007.
ZATrois-Rivières87386774SOCUn bureau Nedap en 2007

- Concernant le Québec, voir ici.
- Cette liste n’est pas exhaustive. Merci de nous aider à la complêter, ou mieux à agir.

P.-S.

Autrefois fixée par arrêté, la liste des communes habilitées dépend du préfet. Elles doivent avoir au moins 3500 habitants.

Une des sources est la liste de villes provenant du ministère de l’Intérieur, disponible à partir de cette page. Nombre d’habitants et d’inscrits : données 2005.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : mardi 24 mai 2016.

34 Messages de forum

  • > Toutes les villes (tableau) 31 mai 2005 06:49

    ATTENTION AU VOTE ARNAQUE
    Les machines à voter n’offrent aucune garantie :
    - on peut toujours influencer une machine à distance.
    - on peut connaitre le bulletin-réponse du votant par analyse du champ magnétique émis.
    - on peut mettre des votes prealables.
    - quand le citoyen vote "machin", rien ne certifie que la machine enregistre "machin". Elle peut trés bien noter un autre nom ou "nul"
    CONCLUSION
    Le dépouillement classique est plus difficilement abusable et permet aux citoyens de participer activement à la vie politique de leur cité.
    Rien n’empêche d’accélérer un dépouillement par un système mécanique. Les bulletins pouvant toujours être recomptés à tout moment.

    Répondre à ce message

    • > Toutes les villes (tableau) 7 juin 2005 16:32, par Pierre MULLER, webmestre

      influencer une machine à distance

      les machines actuelles ne sont pas branchées à un réseau. Par contre, la prochaine génération le sera.

      connaitre le bulletin-réponse du votant par analyse du champ magnétique émis

      Peut-être un service secret pourrait... et encore... l’espionnage le plus connu est celui du balayage d’un tube cathodique. La plupart des machines en sont dépourvues.

      mettre des votes prealables

      Les assesseurs ne peuvent pas savoir ce que fait réellement la procédure de préparation de la machine. Alors que n’importe qui peut vérifier de visu qu’une urne est vide.

      quand le citoyen vote "machin", rien ne certifie que la machine enregistre "machin"

      Il est légitime d’avoir ce doute, et rien n’est prévu pour le lever.

      Répondre à ce message

      • > Toutes les villes (tableau) 18 novembre 2007 14:08, par Michel LESTRADE

        "les machines actuelles ne sont pas branchées à un réseau" : il n’y a pas que les réseaux filaires, visibles, rien ne garantit que l’on a pas ajouté une connection radio

        "quand le citoyen vote "machin", rien ne certifie que la machine enregistre "machin" " : en effet, on découvre régulièrement dans les cafés des affaires de machines à jouer maquillées en simple flippers : pour le client "ordinaire", ce sont des flippers, il faut connaître le "truc" pour s’en sevir comme machine de jeu. De même, il semble facile d’ajouter à une machine à tricher (pardon, à voter) un dispositif, actionné puis neutralisé plus tard par un comparse, qui permette de détourner un certain pourcentage des votes vers l’un des candidats (si on détourne tous les votes, cela se verra !). Il n’y a pas besoin de créer un dispositif externe visible pour l’action du comparse, un échange radio, l’approche d’un aimant dans une zone prédéfinie ou même une séquence de touches convenue suffit.

        Seule la redondance de l’information (décompte séparé du nombre de votants, du compteur de l’urne, des bulletins et des enveloppes) et sa permance (recomptage possible des bulletins) permettent d’assurer une fiabilité acceptable

        A noter que le dépouillement est aussi une occasion de cultiver le sens civique au niveau des citoyens.

        Enfin, sans vouloir vexer personne, la mention selon laquelle ces dispositifs sont validés par les Apave ou autres Organismes officiels fait sourire : leur compétence est indiscutée dans le domaine de la sécurité industrielle, pas dans celui de la fraude. Je préfèrerais de loin une inspection par les services des Douanes !

        Répondre à ce message

        • > Toutes les villes (tableau) 18 novembre 2007 17:42, par Chantal Enguehard

          Les dispositifs imprimant un bulletin papier (donc avec redondance d’information) sont également suspects car l’ordinateur comptera toujours plus vite que les humains, tuant le suspens et décourageant ainsi tout recomptage à des fins de vérification : Qui va voir un match de foot s’il connaît déjà le score final ?

          D’autres freins existent : aux États-Unis, on se rend compte que bien souvent, pour recompter, il faut payer les frais de recomptage.

          Pour en savoir plus, lire ici, et .

          Répondre à ce message

    • > Toutes les villes (tableau) 4 avril 2007 21:51, par Greg

      BRAVO tout à fait bien !!!
      Mais il aurait été utile de mettre en plus du nom des villes des numéros de contact de la mairie ou un poste directe du service de la mairie.
      J’essaierais dans un prochain message de donner quelques contacte de mairie...
      A+

      Voir en ligne : http://www.pterodactyle.com

      Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Je souhaite apporter mon témoignage sur l’utilisation des urnes électroniques à Boulogne Billancourt.
      En tant qu’assesseur titulaire d’un des bureaux de vote à Boulogne le 22 avril, j’ai eu l’occasion tout au long de la journée d’expérimenter ce nouveau mode d’expression du vote.
      En premier lieu, je m’exprimerai sur le principal grief apparu ce dimanche : la lenteur du processus. Je pense effectivement que l’introduction du vote électronique a pu augmenter l’attente dans les bureaux. Mais la faute à qui ? Certainement pas à la machine, puisqu’il suffit d’une dizaine de secondes pour choisir son (sa) candidat(e) et valider. C’est quand même plus rapide que de choisir son bulletin, le mettre dans l’enveloppe, puis de glisser le tout dans l’urne.
      Evidemment, le fait qu’il n’y ait qu’une seule machine par bureau ne peut que diminuer le "débit" des électeurs. Je rappelle ici que la machine faisant à la fois office d’isoloir et d’urne, il est indispensable qu’il n’y en ait qu’une par bureau. Je pense cependant que c’est largement compensé par la rapidité du vote en lui-même. Ce qui est long, c’est la vérification des identités et l’émargement, comme avant du reste.
      Pour moi, le problème est la mauvaise organisation des présidents et assesseurs de nombre de bureaux. Beaucoup d’entre eux à Boulogne utilisaient les urnes électroniques pour la première fois, et n’avaient pas vraiment d’idée sur la façon dont ça devait se gérer. Il a suffit de voir à l’ouverture des bureaux la concentration qui a été nécessaire pour mettre en route le système. Il a suffit de voir ensuite la mauvaise gestion du passage des électeurs : entre la vérification de l’identité, le vote proprement dit et l’émargement, l’isoloir était vide les 3/4 du temps !
      Dans notre bureau, nous avons choisi la méthode suivante : l’électeur présente ses papiers, entre dans l’isoloir et attend l’ordre du président(et du coup a le temps de bien visualiser la machine, et de se préparer au vote). Le président ouvre l’urne après vérification de l’identité et l’électeur vote. Il sort ensuite de l’isoloir et va émarger. Pendant ce temps, un autre électeur a donné ses papiers et entre à son tour dans l’isoloir. Ce principe de fonctionnement nous a permis de faire passer 900 électeurs en 7 heures. L’isoloir n’était jamais vide.
      Je suis persuadé qu’une formation appropriée des bureaux de vote permettra d’améliorer de beaucoup l’efficacité.
      De toute façon, l’inefficacité des membres des bureaux se fait aussi sentir dans le mode "papier" : combien de fois n’ai-je vu des assesseurs tourner une par une les pages du registre pour y trouver l’électeur, quand on sait qu’à Boulogne il y a en moyenne un bon millier d’électeurs par bureau ! Dans ce genre de bureaux aussi les gens ont fait la queue.
      Il faut aussi reconnaître que la très forte affluence de ce scrutin (avec en particulier un très grand nombre de procurations par rapport à d’habitude) a accentué ces difficultés. Le gros des électeurs est venu non-stop dans notre bureau de 10h à 17h. Quasiment personne entre 8h et 10h, et entre 18h et 20h (ce qui représente quand même 1/3 de la durée d’ouverture du bureau).Je rappelle quand même que si les bureaux sont ouverts de 8h à 20h, c’est aussi pour permettre un étalement dans la journée. Mais force est de reconnaître que nous sommes tous un peu "moutons" à ce sujet, puisque nous venons tous voter à la même heure. Peut-être faudrait-il un Bison Futé du bureau de vote ?!
      Venons-en maintenant à la question qui fâche vraiment : la possibilité de fraude.
      Une chose est certaine : aucune fraude n’est possible au sein du bureau de vote. Dans mon expérience, le nombre à l’émargement et le nombre de votants indiqué par la machine était rigoureusement exact. Si cela n’avait pas été le cas, je peux vous assurer que je n’aurais pas validé les résultats de mon bureau (pour précision, je suis accrédité par un parti d’opposition).
      Seul le président est autorisé à ouvrir l’urne électronique, qui se referme aussitôt après validation par l’électeur. Cette ouverture ne se fait bien sûr que lorsque l’assesseur a validé l’identité de celui-ci. En aucun cas le bureau ne peut savoir pour qui l’électeur vote (seules mentions affichées sur l’écran de contrôle du président : urne ouverte, a choisi, a validé, urne fermée). Rien dans la machine ne permet d’identifier l’électeur, donc aucun risque a posteriori d’associer une personne à son choix.
      Absolument personne n’a accès pendant toutes les opérations à l’"urne", qui n’est rien d’autre qu’un disque dur finalement qui enregistre les votes. Elle est verrouillée par un double système de clés (une pour le président, une pour l’assesseur tituaire). Je rappelle que ces machines fonctionnent en circuit fermé, elles ne sont pas en réseau, ne dispose pas d’un système d’accès à distance (type Wifi, 3G...), donc personne ne peut intervenir dessus pendant le vote.
      La seule possibilité de fraude est donc en amont, et on peut donc supposer que les esprits mal intentionnés peuvent installer des machines programmées pour truquer les élections. C’est d’abord une bien triste opinion de la France et de ses politiques d’imaginer ça. C’est ensuite illusion de croire qu’il est plus facile de truquer des élections avec des machines qu’avec des bulletins papier. Si c’était le cas, toutes nos belles dictatures africaines et moyen-orientales se seraient déjà équipées dans les grandes villes. Franchement, si une organisation suffisamment puissante souhaitait faire dévier les élections, elle n’aurait pas besoin de faire installer des machines à cet effet. Le trucage des élections existait bien avant les urnes électroniques. Je recommande vivement à tous les lecteurs de participer à des dépouillements de vote papier pour voir à quel point, d’une part il est facile d’avoir des erreurs (surtout quand vous recompter les bulletins pour la énième fois à minuit passé...), et d’autre part comme il est facile d’invalider un bulletin en faisant preuve d’une "extrême maladresse" lors de l’ouverture de l’enveloppe, ce qui conduit le bulletin a être déchiré, et donc nul (ça c’est ballot !...)
      La question de la difficulté d’utiliser ces machines par les personnes âgées et les personnes handicapées a également été évoquée. Il est vrai qu’un certain nombre de personnées âgées ont demandé à être accompagnées dans l’isoloir (qui de son fils, qui de son épouse, et même qui de l’électeur qui suivait dans la file !). Cependant la plupart l’on fait par appréhension, après avoir entendu tous les commentaires sur ce mode de vote, et la grande majorité a affirmé en sortant de l’isoloir que finalement c’était très simple, et qu’elles auraient pu le faire seules.
      Nous n’avons pas eu de personnes handicapées dans notre bureu de vote, mais il faut savoir que les machines utilisées à Boulogne sont équipées de touches spéciales à accès facilité pour les personnes en fauteuil roulant, et qu’il existe également un système d’aide auditive aux personnes malvoyantes.
      Enfin je me dois de préciser que nous avons eu 6 ou 7 réclamations enregistrées sur le PV du bureau de la part d’opposants au vote électronique, sur 980 votants. Tous avaient le même papier en main, qui était un modèle de déclaration trouvé je ne sais où. C’était évidemment un geste éminemment politique sans élément probant, puisqu’aucun incident n’a été à déplorer dans notre bureau.
      Ce qui précède peut ressembler à une apologie du vote électronique. Rien n’est moins vrai ! J’ai juste voulu vous faire part de mon expérience et de mes réflexions suite à ce 22 avril. Je suis pour ma part persuadé que le vote électronique n’apporte rien à la démocratie (les erreurs humaines et les erreurs électroniques éventuelles doivent représenter grosso modo le même taux), mais qu’il ne lui nuit pas non plus.
      J’appelle tous les citoyens qui sont contre à manifester leur opposition, mais dans le même temps j’aimerais que ces opposants viennent participer aux dépouillements. Je sais par expérience qu’un certain nombre de mairies ont opté pour le vote électronique suite à la difficulté croissante de trouver des volontaires pour les dépouillements (et pour tenir les bureaux de vote). Il n’est selon moi pas responsable, et surtout pas citoyen, de laisser aux mêmes personnes toute la charge de tenir un bureau de vote pendant 10h ou 12h puis celle de dépouiller les résultats en fin de journée pendant plusieurs heures, pendant qu’on va à la pêche ou chez la grand mère en se targuant d’avoir été un bon citoyen parce qu’on a passé 2 minutes dans le bureau de vote pour exprimer sa voix. Alors oui parfois on fait la queue. On ne récolte que ce que l’on sème...

      Répondre à ce message

      • > Témoignage sur le vote électronique à Boulogne Billancourt 1er mai 2007 21:32, par Chantal Enguehard

        Votre témoignage est très précis, très bien argumenté, et je vous en remercie.
        Je vais discuter certains des arguments que vous avancés, en présenter d’autres, puis proposer des pistes de réflexion.

        Vous avez raison concernant le processus de formation de files d’attente

        Concernant la gestion du bureau de vote

        Vous avez raison en affirmant : "Seul le président est autorisé à ouvrir l’urne électronique(...) seules mentions affichées sur l’écran de contrôle du président : urne ouverte, a choisi, a validé, urne fermée (...).". Mais vous ne mentionnez jamais l’existence des bruits émis par la machine. Il y a différents bip émis. Est-ce que, pour vous, ces bruits sont inutiles ? Autrement dit, si le bip tombe en panne, est-ce que la machine est en panne ou peut continuer à être utilisée ?

        En fait, ces bips sont essentiels pour le contrôle du vote car le président a un écran de contrôle sous les yeux, mais pas le reste du bureau qui ne peut savoir quand l’urne est ouverte ou fermée. Autrement dit, le président contrôle complètement seul l’unicité du vote. Si le bip est en panne, un président malhonnête (je ne parle évidemment pas de vous qui êtes de bonne foi) peut faire voter quelqu’un plusieurs fois sans que quiconque s’en rende compte. Est-ce un progrès ?

        Vous affirmez que la machine ne dispose pas d’un système d’accès à distance (type Wifi, 3G...).
        Simple question : en êtes vous sûr ? Comment l’avez-vous contrôlé ?

        Concernant la fraude, vous écrivez : "C’est d’abord une bien triste opinion de la France et de ses politiques d’imaginer ça."
        Je suis encore une fois d’accord avec vous, mais il faut se rendre à l’évidence des faits : depuis que les élections existent, il y a des tentatives de fraude. Je ne pense pas que l’introduction de machines change la nature humaine. On ne peut donc écarter a priori les tentatives de fraude.

        Vous pensez que "C’est ensuite illusion de croire qu’il est plus facile de truquer des élections avec des machines qu’avec des bulletins papier."
        Là, le problème c’est que les plus grands spécialistes internationaux en informatique ont une opinion exactement opposée à la vôtre. Tous les membres d’ordinateurs-de-vote.org sont des informaticiens professionnels, certains sont chercheurs en informatique dans des laboratoires du cnrs. Se trompent-ils tous ?

        Concernant cette question, si vous avez un peu de temps, je vous recommande voir le film étatsunien "Hacking democracy" (en français)
        Il faut voir les deux parties. 1h20 environ en tout
        Vous y verrez comment on peut frauder une élection électronique. Cela ne se passe pas en Afrique ou au Moyen-Orient, mais aux Etats-Unis.
        Attention le chiffre de 5 millions d’électeurs (rajouté sur un écran avant le film) est FAUX.

        Vous remarquez "Je sais par expérience qu’un certain nombre de mairies ont opté pour le vote électronique suite à la difficulté croissante de trouver des volontaires pour les dépouillements (et pour tenir les bureaux de vote)." Encore une fois, vous avez raison.

        Mais, je ne parviens pas à me souvenir du slogan de la dernière campagne pour inciter les citoyens à participer au vote.
        Je ne retrouve pas ce slogan, parce qu’il n’y a jamais eu de campagne de cette nature (j’ai constaté que certains de mes étudiants ne savent pas qu’ils ont le droit de dépouiller, ils ne sont sans doute pas seuls).
        Il y a plus d’un an, j’ai suggéré directement à la personne chargée d’organiser les élections (au Ministère de l’Intérieur) de faire une telle campagne, elle m’a répondu "bonne idée !". Quelques mois après le Ministère a finalement décidé de ne pas la mettre en oeuvre par manque de crédits.

        Effectivement, on ne récolte que ce que l’on sème, et on ne récolte pas ce que l’on ne sème pas.

        Ce qui gène les citoyens dans le vote électronique, c’est que ce n’est PAS transparent, et que tout vote démocratique DOIT être transparent.
        J’ai détaille ce raisonnement dans l’article court Être ou ne pas être en démocratie que vous aurez peut-être le temps de lire.

        N’hésitez surtout pas à venir rediscuter des arguments avancés ici, vous êtes bienvenu. _ :-)
        Encore merci pour votre témoignage.

        Répondre à ce message

        • merci à cet assesseur pour son témoignage riche et édifiant, et merci à Chantal pour sa réponse très précise aux arguments infailllibles, et toujours la même courtoisie qui fait la valeur et la crédibilité de ce mouvement citoyen.

          Pour ma part j’ignorais en effet que tout un chacun peut être volontaire pour participer au dépouillement. Mon père, ancien employé de mairie quand j’étais petit enfant, faisait les soirées de dépouillement pour, d’après ce que je croyais en savoir, mettre un peu de beurre dans les épinards. Son statut d’employé de mairie en faisiat uncas particulier. A part lui et ses collègues je ne croyais qu’il n’y avait que les représentants des partis politiques en lice de présents.

          J’avoue qu’en plus de l’avoir signé sous le texte de la pétition, il ne me déplairait pas d’aller y participer une fois, d’en faire l’expérience et d’en découvrir l’ambiance. Ce site est tellement riche que j’en découvre tous les jours une partie. Dommage que ce soit ce soir du deuxième tour, je me renseignerai pour les législatives prochaines... puisque ma ville est encore épargnée par ces machines diab, hmm non continuons à rester courtois ;-)

          Bonne soirée à toute l’équipe d’ordinateurs-de-vote.org !

          Répondre à ce message

      • Vous dites que ces machines ne sont pas en réseau, elles fonctionnent donc sur piles ou sur batteries, car si elles sont branchées EDF, elles sont en réseau (technique CPL, permettant de faire circuler des informations sur le réseaux EDF) et peuvent être manipulées à distance.

        Répondre à ce message

        • Oui, et non
          Le CPL s’arette au compteur edf, alors oui depuis la piece voisine on peu modifier le resultat de la machine. mais pour truquer une electiion nationale il faudrais truquer des milliers de machines comme ca.
          aux states il font plus fort c’est un seul ordi qui calcule tout, et le calcu se fait avec une espece de tableau excel...

          Répondre à ce message

          • Désolé, mais la CPL (courant porteur en ligne) ne s’arrête pas obligatoirement au compteur, cela dépend de la fréquence utilisée.
            ensuite, une fois le compteur passé, rien n’empêche un hacker d’activer le wifi, certainement présent, et dont le code n’est sûrement pas supprimé de la machine.
            si vous avez un processeur dans un équipement, certains hackers peuvent les utiliser comme serveur pour les mailing frauduleux. Donc fausser les votes est tout à fait possible.

            Répondre à ce message

    • > Toutes les villes (tableau) 16 janvier 2010 12:09

      On peut toujours manipuler une machine, tout comme un Homme ! Regardez les dernières tricheries (chaussettes et compagnie). N’oubliez pas que les machines font ce qu’on leur demande.
      superrefman

      Répondre à ce message

    • > Toutes les villes (tableau) 22 septembre 2012 08:48
    • > Toutes les villes (tableau) 3 décembre 2012 16:27

      Il est malheureusement triste de constater que le développement des machines de votes continue.

      Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 2 février 2007 16:14

    Castanet-Tolosan à utiliser récemment (20 janvier 2007) la machine électronique pour un référendum. Principal argument "cette machine est électronique et non pas informatique" ....

    Répondre à ce message

  • Influençable à distance 25 février 2007 14:32, par chaussette

    "Grâce" au CPL (courant porteur en ligne) la machine peut recevoir des "informations" par le courant éléctrique qui l’alimente. C’est pas cher et ça peut rapporter gros.

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) COLOMBES 92700 17 mars 2007 21:03, par ChantalBREIZ92

    BONJOUR,

    JE VIENS DE DECOUVRIR VOTRE SITE, QUI M’A BEAUCOUP INTERESSEE, CAR J’AI LU, IL Y A QUELQUES JOURS, DANS LE MAGAZINE, "COLOMBES NOTRE VILLE", N° DE MARS 2007, QUI EST CONSULTABLE SUR LE NOUVEAU SITE INFORMATIQUE DE LA VILLE DE COLOMBES, QUE TOUS LES BUREAUX DE VOTE COLOMBIENS SERONT EQUIPES D’UNE "MACHINE A VOTER".

    JE CITE : "SIMPLICITE D’UTILISATION, RAPIDITE ET FIABILITE DU DEPOUILLEMENT, ECONOMIES SUBSTANCIELLES DE PAPIER" ET " 20 000 BUREAUX DE VOTE EUROPEENS FONCTIONNENT DEJA GRACE A CE SYSTEME QUI DONNE ENTIERE SATISFACTION".

    J’AI CONSULTE TOUS LES COMPTES-RENDUS DES CONSEILS MUNICIPAUX DEPUIS DEBUT 2006, ET JE N’AI PAS TROUVE TRACE DE DEMANDE D’APPELS D’OFFRES POUR CE TYPE DE MATERIEL, SIMPLEMENT MATERIEL INFORMATIQUE, NI TROUVE MENTIONS OU DISCUSSIONS AU SUJET DE "LA MACHINE A VOTER".

    JE SUIS VRAIMENT INDIGNEE DE CETTE MANIERE DE FAIRE ET D’ETRE MISE DEVANT LE FAIT ACCOMPLI, CAR JE NE FAIS PAS CONFIANCE A CE SYSTEME, MAIS QUE PEUT-ON FAIRE DEVANT CETTE SITUATION ?

    PAR CONSEQUENT, JE SOUTIENS VOTRE ACTION, J’AI EDITE VOTRE PETITION POUR LA FAIRE CIRCULER, ET JE VAIS SIGNER VOTRE PETITION EN LIGNE.

    JE REGRETTE VRAIMENT DE N’AVOIR PAS DECOUVERT VOTRE SITE PLUS TOT.

    CORDIALEMENT ET DE TOUT COEUR AVEC VOUS

    Voir en ligne : ELECTIONS- LE CHOIX DU VOTE ELECTRONIQUE-Rubrique en 1 click- Publications-Télécharger le CNV( celui de MARS 2007) PAGE 19

    Répondre à ce message

    • Toutes les villes (tableau) COLOMBES 92700 14 avril 2007 11:11, par Marc VANTROYS

      Je pense que si vous n’êtes pas seul(e), vous pouvez exiger à l’ouverture du bureau de vote qu’il y ait une urne à la disposition de ceux qui refusent de voter avec la machine, et si vous réussissez à avoir cette urne, il faut ensuite rester toute la journée pour inciter les électeurs à l’utiliser.

      En tout cas, c’est ce que je ferais si j’étais concerné.

      Un électeur qui participe au dépouillement à tous les scrutins
      (professionnel de l’informatique)

      Répondre à ce message

  • toulouse 6 avril 2007 13:17, par minichilius

    réponse de la mairie de toulouse à la question : y aura t’il des "machines à voter" pour les elections d’avril-mai ? :
    A toulouse, il n’y aura pas d’urne électronique


    De : Webmaster Mairie de TOULOUSE
    Envoyé : vendredi 6 avril 2007 10:06
    À : MAZIERES Genevieve
    Objet : TR : machines à voter

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 16 avril 2007 02:50, par josette leotard

    j’avais 20 ans en 68 ,c’est mon fils (internaute immodéré ) qui m’a parlé de la pétition .j’ai signé mais j’ai voulu en savoir plus sur le site ;un dimanche entier de lecture ,d’info qui m’ont atterrées ;une gangrène inodore et sans saveur qui fait son lit sans bruit dans l’hexagone ; je savais pourtant (usa,australiie etc )et j’avais la nausée .nous allons tout droit vers un monde sale et ligoté par des nouvelles dictatures qui ne disent pas leur nom .tout va nous etre imposé du jour au lendemain et le seul geste démocratique qui nous restait ,est bafoué ,piétiné par la mise en place du vote electronique dont on sait la dérive subversive que certains hommes ou femmes de pouvoir sont capables de faire .
    non ! maintenant ,j’arrete de dormir ,j’ai foi en la jeunesse ; celle qui s’informe ,qui refuse un futur proche que je nomme robotisation sans espoir de retour . visionnaire, S.Kubrick, quand il y a plus de 30 ans j’ai fremi en voyant 2001 l’odyssée de l’espace ;boom dans ma tete ;ce qui me paraissait irreel est devenu insidieusement possible à notre porte . et ce sont nos enfants qui trinquent .soyons des millions à refuser ,à défendre notre petite liberté à coté des plus jeunes qui réflechissent plus qu’on ne croit .refusons l’insuportable ,àtout age ,agissons en masse ,comment ?moi ,je ne sais pas ,mais j’ai confiance :je suivrai ce qui sera opportun ;et continuerai ce que je sais faire :PARLER ,INFORMER,PARLER,INFORMER,CONVAINCRE ..............

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 18 avril 2007 14:24

    Il faut sanctionner les maires ayant pris ce genre d’initiative.

    Répondre à ce message

    • Toutes les villes (tableau) 21 avril 2007 10:04, par Adrien Beau

      Non, car ils n’ont fait que leur travail. On leur a présenté des machines modernes qui brillent, vérifiées par le ministère de l’intérieur, on les a bombardés de jolis discours. Ils ont pensé bien faire. Après tout, le monde entier s’informatise, n’est-ce pas ? Le seul doute, probablement, était lié au coût des machines.

      Comme beaucoup de nos concitoyens, la plupart d’entre eux n’avaient pas les connaissances nécessaires pour se rendre compte à quel point ces ordinateurs bafouent ou aident à bafouer plusieurs principes fondamentaux de notre mécanisme de vote. Ils ne pouvaient pas se douter que le cahier des charges du ministère est une vaste blague, notamment au niveau des exigences envers les programmes installés sur les ordinateurs de vote.

      Maintenant ils sont coincés. S’ils abandonnent les machines, ils perdent la face localement, ils perdent probablement aussi les prochaines municipales. Il faut les aider à trouver un moyen de s’en sortir honorablement, par exemple en convainquant le ministère d’abandonner les machines. Et en attendant, il faut s’expliquer poliment, et lister tous les problèmes rencontrés avec les machines, afin que leur soit-disant "expérimentation" cesse.

      Répondre à ce message

    • Assurément, ceux qui défendent éhontément le principe d’un vote invérifiable devraient rendre des comptes.

      Ah, oui, c’est impossible >8(

      Misère.

      Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 21 avril 2007 12:34, par Boson d’ix

    je suggère que votre organisation procède ou demande à procéder à une comparaison des votes "blancs" (les plus vulnérables au piratage) dans les communes à vote électronique par rapport à la moyenne nationale, peut-être aurons-nous là matière à faire invalider certains résultats virtuels, peut-être même tous le processus électronique.

    Répondre à ce message

    • Toutes les villes (tableau) 23 avril 2007 17:59, par Chantal Enguehard

      Rien ne vous empêche de vous atteler à ce programme. Nous sommes des citoyens comme vous, ni plus, ni moins, et nos journées sont également limitées à 24h.

      Courage.

      Répondre à ce message

      • j’ai fait une première ébauche de ce travail... 2 mai 2007 10:01, par Trazibule

        Au moment de ce travail je n’avais pas toutes les informations nécessaires, mais je viens de les trouver, avec notamment le tableau de toutes les viles concernés, mais il faudrait affiner au niveau des bureaux de votes réellement concernés alors que je n’ai les résultats que par municipalités. Si quelqu’un peut m’avoir ces détails...

        Bien que très incomplet et très partiel donc sans valeur voici mes calculs que je corrigerais dès que j’aurais plus de données validées.

        Voir en ligne : Surveillons les machines à voter !

        Répondre à ce message

  • Toutes les villes (93130 : NOISY-LE-SEC) 22 avril 2007 10:26, par MC.

    Commune déjà totalement "équipée" en ordinateurs de vote :

    http://www.noisylesec.net/index.php?id_article=3765&id_rub=services

    Je cite le site municipal :

    "la Ville a équipé la totalité de ses bureaux de vote de machines à voter électroniques. À la suite d’un appel d’offre, elle s’est dotée de 20 machines iVotronic, l’un des trois modèles agréés par le ministère de l’Intérieur, distribuées par la société noiséenne Datamatique (en savoir plus sur Datamatique.
    Noisy accompagne ainsi les villes d’Aulnay-sous-Bois, Bagnolet, Rosny-sous-Bois, Stains... dans la mise en place du vote électronique." (fin de citation)

    Voir en ligne : http://www.noisylesec.net/index.php...

    Répondre à ce message

  • MACHINES A VOTER A ORANGE 22 avril 2007 16:36, par Hortelano

    Sur Orange (84), où TOUS les bureaux de vote étaient équipés de machines à voter, les files d’attente se sont allongées de manière inhabituelles décourageant pas mal les personnes attendant en plein soleil, surtout vers midi.

    J’ai pu constater qu’environ 90 personnes passaient dans une heure (à flux constant).

    - Une seule machine par bureau de vote...donc un seul isoloir !! Quand le Code électoral, dans son article L62 fait état d’UN isoloir pour 300 inscrits !!

    - Même en considérant qu’entre le moment où l’assesseur vérifie la concordance entre votre carte d’identité et votre carte d’électeur, et le moment où il dira "A voté", qu’il se passe environ 30 secondes. Cela fait 120 personnes qui passent en 1 heure, soit 1200 personnes durant les 10 heures d’ouverture du bureau de vote (Exemple d’un bureau qui ferma à 18 heures)... dans le bureau où je vote, il y a 1590 inscrits !!

    Donc, la démocratie n’est pas respectée, puisque si par un super élan citoyen, tous les inscrits venaient voter, ils ne le pourraient pas tous.

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 3 mai 2007 15:31, par malpaso

    Je porte plainte au niveau français et européen contre ces machines !

    C.M.

    Voir en ligne : Le viol de la démocratie !

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 25 mai 2007 18:37, par makhno 56

    Bien sûr que les machines sont influençables à distance, même si elles ne sont pas en réseau, grâce notamment à la technique CPL, utilisée en matière de télé (les informations passent dans le fil électrique relié au réseau de distribution d’électricité) !

    Une expérience : écrivez à votre maire si la commune utilise l’électro-vote pour lui demander la possibilité de voter dans une commune voisine n’utilisant pas cette technique. Attendez la réponse...

    Répondre à ce message

  • Villebon-sur-Yvette semble reculer 27 mai 2007 23:39, par Un citoyen vigilant

    Ayant appris sur ce site que ma commune, Villebon-sur-Yvette (91), avait obtenu l’autorisation préfectorale en 2006, j’ai demandé à un conseiller municipal si la commune allait s’équiper. Voici sa réponse en date du 27 mai 2007 :

    [début de citation]

    Suite à notre interrogation sur ces machines à
    voter, voici la réponse de Monsieur le Maire :
    "Il n’est pas envisagé d’acquérir ces appareils
    dont il semble que le fonctionnement pose encore
    quelques difficultés et dont le coût est de plus
    très élevé. Il estime en outre que les
    opérations de dépouillement auxquelles les
    citoyens sont associés présentent un caractère
    bien plus sympathique".

    Je me rejouis de cette position qui était la
    nôtre depuis le début. Je pense que le vote
    "ancienne école" est bien plus formateur du
    point de vue civique.

    [fin de citation]

    Le risque semble donc écarté pour le moment, même si les raisons invoquées ne sont pas les plus essentielles.

    Répondre à ce message

  • Toutes les villes (tableau) 5 mars 2012 20:18, par Philippe

    ça c’est un sujet sérieux : et pour cette élection de cette année ?

    huile d’argan huile du Maroc extraite de l’argan et cosmétique biologique complet pour soigner des rides, entretenir la beauté de la peau, réparer les cheveux et ongles

    Répondre à ce message

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP