Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Actions > En cours > Convaincre un-e élu-e de signer le contrat

Convaincre un-e élu-e de signer le contrat

25 juillet 2007

Convaincre un élu de signer le contrat pour la transparence du vote républicain n’est pas toujours facile. Certains devinent les dangers du vote électronique mais sous-estiment leur importance, d’autres pensent que c’est le progrès.

Voici quelques pistes.


 Conseils pour briser la glace

Vous pouvez amorcer avec un courrier ou un coup de téléphone.

Voici un scénario susceptible de vous inspirer :

    « Bonjour, je m’appelle “nom”. J’habite à “ville de la circonscription” depuis “durée de résidence” mois/années. Je suis “votre statut/profession”.

    En tant que citoyen, je souhaiterais savoir si M./Mme XYYY a signé le Contrat pour la transparence du vote républicain. »

PREMIER CONTACT :

« C’est quoi le contrat pour la transparence du vote républicain ? »

    « Ce Contrat demande un réel engagement pour défendre le vote transparent républicain, en particulier face au vote électronique qui, dans sa forme actuelle, présente de trop importantes lacunes par rapport aux cinq principes que doit respecter tout scrutin démocratique : transparence, confidentialité, unicité, anonymat, sincérité.

    Il s’agit d’un engagement rédigé sous la forme d’un contrat entre M./Mme XYYY et la Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Vote (CRII-Vote) dont le site web est ordinateurs-de-vote.org.

    Cet engagement va au-delà de prises de position qui, quelle que soit leur forme (radio, télévision, presse, blogs, livres, articles, etc.) ne suffisent pas. Il est demandé au candidat de s’engager à agir dans son action législative en déposant et votant des propositions de lois garantissant la transparence du vote républicain. »

INDÉCISION : « on nous a déjà appelé. On va étudier la question. »

    Signalez que cette question est importante pour vous en tant qu’électeur de cette circonscription. Essayez de chercher à comprendre ce qui bloque. Passez à l’étape suivante (Comment convaincre ?).

REJET : « On ne signera pas, nous sommes pour le progrès. »

    Rester calme. Engagez la conversation pour essayer de chercher à comprendre ce qui bloque, demandez un rendez-vous. Passez à l’étape suivante (Comment convaincre ?).

ADHÉSION : « on a déjà signé. »

    Dites de féliciter l’élu pour son engagement et dites leur que vous allez en informer ordinateurs-de-vote.org afin qu’il ne soit plus dérangé (et vérifiez auprès d’ordinateurs-de-vote que son contrat signé a bien été reçu).

 Prise de parole en réunion publique

Il peut vous arriver de croiser votre élu lors d’une réunion publique et d’avoir l’occasion de poser une question.

    « Madame/Monsieur le député, le vote électronique a été utilisé par plus d’un million et demi d’électeurs lors des dernières élections.

    Le vote électronique présente de trop importantes lacunes par rapport aux cinq principes que doit respecter tout scrutin démocratique : transparence, confidentialité, unicité, anonymat, sincérité.

    Il n’inspire pas confiance car il n’y a plus de dépouillement manuel que chacun peut contrôler.

    Tout ordinateur est susceptible de mal fonctionner, il n’existe pas d’ordinateurs fiables à 100%. Les ordinateurs de vote peuvent dissimuler des erreurs, des incidents ou des fraudes susceptibles de changer les votes sans que l’on puisse sans rendre compte. La principale caractéristique du vote électronique est de rendre invisible les erreurs de comptage.

    Il n’est pas moderne. Les ordinateurs utilisés pour voter sont des machines qui servent rarement, qu’il faudra vite remplacer et qui sont écologiquement bien plus coûteuses à produire et utiliser que des bulletins en papier recyclé.

    J’aimerai donc savoir si vous vous engagez à agir pour interdire ou obtenir un moratoire sur le vote électronique. Si c’est le cas, vous pouvez concrétiser cet engagement en signant le Contrat pour la transparence du vote républicain que je vous ai communiqué il y a xxx jours (par courriel, votre assistant m’a confirmé que vous avez bien lu). »

 Prolonger le premier contact

- N’oubliez pas de proposer de vous-même au cours ou à la fin de l’entretien d’envoyer un courriel pointant vers des références complémentaires.

- Demandez toujours si vous pouvez être informé quand le contrat sera signé (ce qui implique que vous donniez vos coordonnées) ou dites que vous rappellerez. Vous pouvez aussi imprimer quelques exemplaires des argumentaires les plus convaincants selon vous, et passer à la permanence dans les jours qui suivent ... et demander innocemment au passage où en est la signature du pacte :-)

- N’hésitez pas à demander un rendez-vous et à rappeler.

Le téléphone est un outil de prise de premier contact ou de relance. Les courriels, permettent de prolonger le téléphone, de compléter, d’approfondir. Mais pour convaincre, rien ne vaut un contact physique préparé, surtout en cas d’indécision ou de rejet.

 Conseils pour convaincre

- Insistez sur l’aspect citoyen de votre démarche. Vous n’êtes pas un lobbyiste. Vous êtes un citoyen électeur qui veut avoir confiance dans les élections.

- Essayez de vous départir de vos préjugés quant aux étiquettes politiques. les arguments pertinents peuvent porter sur un élu responsable s’ils sont développés sans idéologie. Cette page montre que des déclarations sont venues de tout bord. Utilisez à bon escient ces déclarations : un député n’est pas un simple relais de la ligne de son parti.

- N’oubliez pas l’objectif.

- Vous devez pouvoir expliquer ce qu’est un vote transparent, démocratique, ce qu’il permet pour faire prendre conscience à votre interlocuteur qu’il y a des enjeux majeurs derrière, qu’il ne s’agit pas là d’une peur irrationnelle du progrès. Cette action a été initiée par des informaticiens professionnels qui travaillent quotidiennement dans ce domaine et en connaissent bien les limites, les dangers et les failles.

- Vous pouvez lire cesarticles de vulgarisation pour progresser sur le sujet.

 Conseils "pour la route"

- Respirez. Restez courtois. Articulez. Veillez à donner la possibilité à votre interlocuteur de vous interroger. Vous devez établir un dialogue.

- Si votre interlocuteur ne semble pas d’accord avec vous, écoutez son argumentation, cherchez le point bloquant. Puis reformulez ce qui selon vous vous oppose. Il s’agit de vérifier que vous êtes bien en opposition : il est possible de ne pas réussir à s’entendre pour la simple raison qu’on utilise des mots différents pour un même concept.

- Si votre interlocuteur confirme une divergence d’opinion, et seulement à ce moment là, contre-argumentez. Autrement : validez. Ne vous découragez pas si un entretien ne se passe pas idéalement et n’hésitez pas à rappeler régulièrement après.

- Si lors d’une relance, vous sentez un vrai blocage, demandez un rendez-vous, la date de la prochaine réunion publique du candidat.

N’hésitez pas à travailler de concert, à aller accompagné aux rencontres, pour vous donner du courage et vous compléter. Veillez cependant à ne pas parler plus entre vous qu’avec vos interlocuteurs :-)

Pensez à long terme. Faire signer le contrat est l’occasion de prendre contact avec des personnalités politiques locales qui pourront être présent-e-s lors de prochaines élections. Même si vous échouez à faire signer le contrat, vous aurez préparé le terrain pour des actions futures.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : samedi 25 novembre 2017.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP