Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Local > Grenoble > Communiqué de presse de Gilles Kuntz, Adjoint au Maire de Grenoble, maître (...)

Communiqué de presse de Gilles Kuntz, Adjoint au Maire de Grenoble, maître de conférences en informatique

17 octobre 2006

Le prochain Conseil Municipal de Grenoble le 30 octobre devra se prononcer pour autoriser ou non le Maire à signer le marché de fourniture d’ordinateurs de vote pour tous les bureaux de vote de Grenoble et cela dès les prochaines élections présidentielles de 2007.

Cet important investissement dont la rentabilité est loin d’être prouvée pose de séreux problèmes démocratiques. L’accès au code source de ces ordinateurs est impossible même pour la Ville de Grenoble qui désire les acquérir. Le dossier d’agrément déposé auprès du Ministère de l’Intérieur est lui aussi sous le coup du secret industriel que la maison-mère américaine fabricant les machines choisies refuse de lever. Nul ne sait si les experts du Ministère qui ont donné l’agrément de ces machines ont pu eux-mêmes examiner ce programme et prouver son exactitude et son inviolabilité.

Aussi grave est l’impossibilité de recomptage manuel des votes ; les machines ne gardant aucune trace matérielle des opérations. Tout est dans l’électronique et échappe au contrôle des électeurs comme cela se passe lors des dépouillements citoyens.

Pour que des erreurs soient décelées, il faut que les anomalies soient incontestables : plus de votes par exemple que d’inscrits comme cela s’est déjà passé...

Déjà un pays qui s’est largement équipé, l’Irlande, envisage de laisser ses ordinateurs de vote au placard. Voir ici pour plus d’informations : http://www.recul-democratique.org/I...

Le Maire et tous les groupes du Conseil Municipal ont été alertés la semaine dernière des dangers de ce choix par des universitaires de renom comme Roberto Di Cosmo, professeur d’Informatique à l’université de Paris VII ou Chantal Enguehard, maître de conférences en informatique à l’université de Nantes.

Etant aussi informaticien et maître de conférences en informatique depuis 35 ans à l’Université Joseph Fourier de Grenoble, je trouve les arguments que j’ai échangés avec mes collègues suffisamment graves pour demander au Maire de surseoir à cet achat.

Je compte sur votre média pour informer les électrices et électeurs grenoblois des risques encourus pour la démocratie si rien n’est fait avant le 30 octobre pour empêcher cet abandon du vote manuel. Je reste à votre disposition pour tout complément

Bien cordialement
Gilles Kuntz

Plus d’informations aussi sur le site http://www.recul-democratique.org/ Voir aussi la lettre reçue http://www.recul-democratique.org/L... avec les prises de position au PS http://www.recul-democratique.org/I...

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : lundi 11 décembre 2017.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP