Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > A l’étranger > USA > BlackBoxVoting.org : présentation

BlackBoxVoting.org : présentation

1er août 2005

BlackBoxVoting.org est une parmi les associations de citoyens qui se sont créées aux USA en réaction au vote électronique.

Quelques unes de leurs actions :
- l’exploitation de documents en provenance de Diebold, laissés sans restriction d’accès durant des années sur un serveur FTP [1] , contenant le code source de divers logiciels, des documentations, des emails internes, etc... Ceux-ci ont servi à Harri Hursti cette année.
- démonstration de modification des votes totalisés [2] par le logiciel GEMS de Diebold, à plusieurs reprises : en 2003[eng], 2004[eng] et, en conditions réelles, en 2005[eng].
- campagne “Help America Audit”[eng] : demande des tickets d’audit [3] de toutes les machines à voter utilisées lors des élections 2004. Avec des réactions contrastées...
- en Novembre 2004, récupération mouvementée de tickets de résultat d’élection dans les poubelles du comté de Volusia[eng] en Floride.
- en Mai 2005, démonstration de prise de contrôle d’un système de vote optique Diebold Accu-vote par l’expert informatique finlandais Harri Hursti qui les a qualifiés de "maisons avec une porte tambour inverrouillable" dans son rapport publié le 4 juillet. Rapport[eng], Contexte de ce rapport[fr] Article non technique sur ce rapport[fr].
- intervention lors d’auditions publiques telles qu’en Californie, en Juin 2005, concernant l’autorisation des systèmes de vote Diebold. Récit[eng]. En Juillet 2005, la Californie n’en a finalement pas voulu[eng] , au motif d’un taux de panne si élevé qu’il perturberait le déroulement des élections. Taux atteignant finalement 30%[eng].
- en Juillet 2005, récupération de documents confidentiels jetés à la poubelle sans précaution par Diebold, dont 400 pages d’informations financières sensibles. Certains ont été transmis à la SEC (Securities and Exchange Commission, autorité de surveillance de la Bourse). Outre le manquement au devoir de protéger ces documents, il y a suspicion de lobbying non déclaré.
- en Juillet 2005, un de leurs militants a été arrêté pour avoir voulu observer la totalisation des résultats d’une élection. Détails[eng].
- une équipe anglaise prépare un documentaire. Extraits[eng].
- la fondatrice, Bev Harris, a publié le livre "Ballot Tampering in the 21st Century" (en libre téléchargement sur leur site).

BlackBoxVoting.org est sceptique vis à vis de deux tendances qui s’expriment actuellement aux USA :
- le bulletin imprimé vérifié par l’électeur
- auquel peut s’ajouter l’Open Source. Exemple : OVC (Open Voting Consortium)[eng]

Ils demandent une remise à plat de tout le système électoral avec, en attendant, le retour aux bulletins papiers dépouillés manuellement. Ils sont désormais très critiques vis à vis des experts auxquels ils reprochent de n’apporter que des palliatifs aux défaillances actuelles.

Notes

[1] Un serveur FTP est un site Internet servant à stocker des fichiers/documents, sans les présenter à partir de pages comme le font les serveurs Web.

[2] A la fin d’une jounée d’élection, les résultats de chaque bureau de vote sont transmis vers un ordinateur unique, qui les additionne à l’aide d’un logiciel, appelé GEMS dans le cas de Diebold.

[3] Une machine à voter est censée répertorier chacune de ses utilisations et tout incident, et pouvoir imprimer cela sur un ticket.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : samedi 25 novembre 2017.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP